Echouer à la PACES: quelles options?

 
En fin de PACES, un concours très sélectif détermine le nombre d’étudiants autorisés à poursuivre leurs études dans une filière médicale. Les heureux élus qui peuvent persévérer dans la voie qu’ils ont choisie sont minoritaires et il faut donc envisager au plus tôt un éventuel échec. Si tel est le cas, que faire ?

Les choix de réorientation après la PACES

La PACES, le concours de fin de 1ère année universitaire est commun aux quatre disciplines suivantes :

  • médecine
  • pharmacie
  • odontologie
  • sage-femme.

Toutefois, le taux d’étudiants admis à rester dans ces filières se limite en moyenne aux alentours de 20%. Il est par conséquent plus prudent d’anticiper un plan B pour rebondir si l’on fait partie des 80% de candidats recalés après cette première année d’études universitaires. Cet échec ne doit pas être synonyme de renoncement.

Il est en effet possible de reprendre un cursus qui sera couronné de succès, avec un diplôme qualifiant et un emploi à la clé. Les matières scientifiques si importantes pour les études de médecine se révèlent aussi utiles pour préparer d’autres diplômes que ceux qui précèdent les carrières médicales. Un certain nombre d’étudiants bifurquent vers des écoles d’ingénieurs.

Toutefois, ceux qui souhaitent rester dans un univers paramédical se tournent volontiers vers une formation de kinésithérapie ou alors d’opticien-lunetier. Cette carrière est accessible avec un BTS (bac+2) mais des spécialisations dans ce domaine sont possibles avec des études plus longues : bac +3 ou +5. A cet égard, l’ISO (Institut Supérieur d’Optique) s’impose comme l’établissement le mieux qualifié.

Zoom sur la formation et la profession d’opticien

Pour les étudiants qui ont abandonné leurs études médicales en cours de première année, il existe des formations post Paces adaptées pour les étudiants qui souhaitent rattraper l’année initiale de BTS OL (Brevet de Technicien Supérieur d’Opticien Lunetier), avec moins de travaux dirigés et de vacances.Sinon, le cursus normal se déroule en 2 ans. La sélection se fait sur dossier et les candidats doivent passer un entretien afin de démontrer leur motivation. En plus des matières scientifiques comme la physique, la communication et la vente sont aussi au programme des élèves de BTS OL.

Dès la première année, à la fin du 2e semestre, un stage en entreprise est prévu. Il est également possible d’associer un travail d’appui auprès d’un opticien tout en continuant les cours qui intègrent en plus de la gestion et du marketing.

Après sa formation, l’étudiant devient opticien-lunetier et pratique ce métier polyvalent :

  • il évalue les capacités visuelles de sa clientèle
  • il vérifie l’adaptation des verres prescrits par l’ophtalmologiste
  • il commercialise aussi des accessoires utiles aux porteurs de lunettes.

Même après une année de PACES manquée, réussir brillamment dans les métiers de l’optique est possible ! Avec une pédagogie adaptée, l’ISO œuvre en ce sens. N’hésitez pas à consulter son site Internet pour plus de renseignements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *